Archives par mot-clé : sorties

2015 dans le rétroviseur

18 janvier : Rencontres de St Léo.

Comme tous les ans nous avons reçu les clubs des environs. C’est pas de la falaise mais vu le succès c’est toujours une grande journée de grimpe dans une ambiance conviviale.

8 mars : Milhac

Participants : Murielle, Christopher, Pierre, Stéphane, Vincent. Sortie classique de début de saison, le temps de se remettre en confiance, on y fait souvent les mêmes voies.

4 au 6 Avril : Grandes voies dans les gorges de la Jonte.

Samedi, le trajet occupe toute la matinée, arrivée par une route étroite et acrobatique au gîte dans un petit village magnifique. L’après midi nous faisons quelques voies d’une longueur.

Dimanche, il ne fait pas bien chaud, Éric et Thierry partent dans « plaisir de cocagne » Pierre, Christopher et Vincent, Stéphane et Guillaume se lancent dans « le bitard ». Pour Vincent c’est la première sortie falaise, il renonce, impressionné après la première longueur. Même pas fatigués Stéphane et Guillaume enchaînent les deux premières longueurs de « Julie la frousse » en fin de journée.

Lundi, Éric et Thierry emmènent Vincent dans « Zébulon », la voie est facile Éric en tête, Thierry pilote Vincent en flèche, cette fois Vincent va au sommet et redescend sans problème. Le reste de l’équipe va se perdre dans le secteur « Révérend » , probablement « les misérables » pour Stéphane et Guillaume et pour Pierre et Christopher une partie de « le révérend » plus « Cayenne » ?

14 au 17 mai : Encore la Jonte.

Un stage terrain d’aventure était organisé dans le massif du Caroux par Joël du Comité Régional. Vu la météo agitée nous renonçons à ce projet et après avoir longtemps hésité sur la moins mauvaise destination, nous retournons à la Jonte. Cette fois l’équipe est composée d’ Émilie, Pierre, Stéphane, Thierry et Éric. Le minibus du foyer rural permet le transport de tous avec quantité de matériel car cette fois c’est au camping.

Vendredi, temps médiocre nous faisons des voies d’une longueur, repas du soir au resto.

Samedi, nous partons en deux cordée dans « la diagonale du gogol » Thierry et Éric profitent de l’échappatoire de la troisième longueur, pas de regret car Stéphane a bien souffert sur la fin.

Dimanche, Éric, Émilie et Thierry font « le bitard » un peu retardés par un abruti qui refuse de partager les relais.

Stéphane et Pierre  s’attaquent à « l’arrête ouest » mais redescendent après la première longueur gagnés par le doute.

20 – 21 juin : Le Céou.

Comme c’est la tradition, sortie familiale au Céou, participants trop nombreux pour être cités, on doit bien être vingt. Un peu de grimpe, beaucoup de bouffe et une belle dégustation de bières ramenées de Belgique par Christopher et Martial.

13 – 14 juillet : Sancy, vallée de Chaudefour.

Participants : Émilie, Murielle, Pierre, Stéphane, Martial, Éric.

Lundi, Crête de coq, voie « Le grand éperon » pour les uns, « Belle comme un litre » pour les autres. Il fait un soleil de plomb, les pieds fument dans les chaussons; arrivés au sommet nous traversons pieds nus pour rejoindre la ligne de rappels, c’est pas mieux les pieds brûlent sur la cendre volcanique.

Mardi, voie normale de la Dent de la Rancune, en trois cordées c’est un peu long, beaucoup d’attente au sommet pour les premiers mais la vue est tellement grandiose. Martial parlera longtemps du pas clé en 6a de la voie.

04 Octobre : Jupille.

Le CAF Guéret invite tous les clubs des environs à Jupille, nous sommes obligés de participer, notre ami Dédé se vexerait ! Peu de candidats pour cette sortie pourtant proche, Martial, Vincent, Éric. Il y a de nombreux grimpeurs de plusieurs clubs, une high-line est tendue en travers de la combe, les équilibristes poussent des hurlements et un drone bourdonne en filmant leurs exploits. C’est un peu la foire du trône, pour trouver une voie libre, nous attaquons la fameuse voie en cinq longueurs dont Dédé nous parle depuis longtemps.

Selon l’itinéraire choisi, il y a quelques passages intéressants et d’autres plus montagne, c’est un bon entraînement pour les grandes voies. La descente par le sentier escarpé est quand même bien pratique.

10 – 11 Octobre : Forges du Boulou et Le Breuil.

WE en Périgord organisé par Émilie qui propose un hébergement sur place. Nous ne sommes pas tous disponibles pour les deux jours.
Samedi, Émilie, Stéphane et Martial grimpent au Boulou, Stéphane sort une 6a+.

Dimanche, Émilie, Martial, Vincent , Éric et Betty grimpent au Breuil, site intéressant comparable à Milhac.

15 Novembre : Le Fournet.

Il fait un super beau temps, nous avons des envies de nouveauté, nous allons essayer le site du Fournet près de Brive dont nous avions entendu parler. L’équipe est composé de Kévin, Martial, Vincent, Thierry, Éric et Betty. Après quelques errements, nous trouvons le parking puis le site. Petit site sympa et bien exposé pour une belle journée d’hivers, les voies sont pas cadeaux, les départs déversants et le calcaire agressif, nous réalisons toutes les voies à notre portée, le reste est plus cher.

20 Décembre : Milhac.

L’hiver ne se décide pas à arriver, on fini la saison comme on l’à commencé, en route pour Milhac. Murielle, Kévin, Stéphane, Vincent, Éric et Betty ont tiré les rois au pied de la falaise après une belle journée de grimpe.

Bilan de la saison 2015, nous sommes parvenu à concilier des sorties régulières en falaise (ce qui est quand même le but d’un club d’escalade) et une intense activité d’équipement sur le site de La Gance. Trois sorties en grandes voies ont marqué cette année, c’est une première pour le club.

Sortie ados

Ce matin du dimanche 18 mai, rendez-vous avec les ados pour la première sortie escalade de l’année. C’est au site du verger à Bourganeuf que Pierre et Pascal retrouvent leurs grimpeurs.

L’après midi ils seront rejoints par les deux plus jeunes du club du groupe des débutants. Après les rappels des consignes de sécurité et l’installation des moulinettes par les initiateurs, chacun a pu découvrir de nouvelles sensations sur le rocher parfaitement équipé.

Une bonne journée qui se terminera vers 17h dans la bonne humeur et avec une météo bien clémente.

Un grand merci aux parents qui ont accompagné pour la plus grande réussite de cette journée.

Voir les photos du papa d’Aloïs dans la galerie.

Singeries à Saint-Géry

Le 22 juin, ce n’est pas la Saint-Jerry, ni la Saint-Tom d’ailleurs…
C’est la Saint-Alban et comme d’habitude, le temps n’est pas clément…

Bref! Nous décidons quand même d’aller grimper à Saint-Géry, et de nous retrouver comme à l’accoutumé, non loin de Sainte-Féréole, sur l’une des deux aires de co-voiturage,… que si t’es pas garé sur la deuxième, tu dois faire tout le tour du rond-point pour revenir à la première… Allez comprendre!

Bref! Nous nous retrouvons, comme toujours, quatre irréductibles sextogradistes affamés de caillou: Saint-Pierre, Saint-Thierry, Saint-Eric et Saint-JeanBa.

C’est vrai qu’il faut quand même avoir vraiment très faim pour aller là-bas à la Saint-Alban quand le ciel est blanc. Heureusement, Saint-Géry, ça commence toujours par un petit caf au caf du coin… même si t’es FFME.

Bref! On attaque la marche d’approche. La terre est humide, grasse et lourde. Aux semelles des chaussures elle s’accroche et le pied des voies paraît bien loin… Faut quand même rappeler que la veille, y’avait fête de la musique, et que de bon matin, certains de nos courageux ont encore un peu mal aux cheveux.

Bref! Au secteur du rocher pointu, turlututu chapeau pointu… On attaque les couennes avec une ardeur toute relative. « T’as un bac à droite » (5b) et « Brosse à bloc Simone » (5c+), oh! oh! elles sont bien coquines les voies en 5 à Saint-Géry.

Bref! L’échauffement est terminé, les choses sérieuses peuvent commencer. « La patagonie catalane » (6a+) et « On dirait le sud » (6a+). Où l’on découvre qu’avec un peu d’engagement et quelques mouvs physiques, le corps finit par s’éveiller. Il est déjà 14h00, et on termine la matinée avec « Buis Tony » (35m en 6a).

Bref! Après un casse croûte bien mérité, on change de secteur. On décide de grimper au Big Wall… même pas peur ! Même pas des moustiques qui à leur tour décident que c’est l’heure du pique-nique. Comme y’a qu’nous dans le secteur, nous devenons des sandwichs, chips, et autres pompotes.

Bref! On reprend avec « Toit par la gauche » (6a+) et « Le bonheur est dans la voie » (6b). Pas facile après manger, mais quel plaisir de grimper dans des voies belles et longues…

Puis on termine avec « Tombe la chemise » (6a) et « Directissime » (6b+), où Pierre nous fait une sublime démonstration de mouvs techniques en fissure.

Bref! Après un nouveau passage au caf du village pour boire une bière, ou un Perrier menthe si t’as encore un peu mal aux cheveux, il est temps de rentrer dans nos chaumières, et de se promettre que des belles journées comme celle-là, on en fera d’autres.

Au fait, à la Saint-Alban à Saint-Géry il n’a pas plu…

— JeanBa —
[B.E. (Basque Enervé)]

Voir quelques photos

Enfin une journée printanière à Jupille

Les petits faucons à peine envolés, une belle journée annoncée, elles sont rares en ce mois de mai, nous fonçons, Pierre, Thierry et moi à Jupille ce dimanche 26 mai.
Il fait un petit vent frisquet, plus de nuages que d’éclaircies, le rocher est loin d’être sec, la végétation est abondante dans les fissures.

Peu de volontaires pour grimper en tête, on sacrifie donc le plus vieux, en cas de perte ça participera à l’équilibre des régimes de retraite.
En début d’après-midi arrivent nos amis CAFistes Creusois avec l’incontournable Dédé. Pierre, qui n’est pas sectaire, nous abandonne aussitôt pour grimper avec une charmante Creusoise.

Après l’ascension de l’obélisque par Calamity Jane et une belle descente en rappel, nous retrouvons tout le monde pour partager la boisson réconfortante, prévoyants, nous avons porté la quantité.

Voir quelques photos

Pour aller à Autoire, la météo faut y croire…

Malgré une météo toujours chaotique, et au prix d’un énorme travail de motivation des troupes, nous avons réussi à nous retrouver à Autoire le samedi 4 mai à quatre, pour tenter une journée de grimpe.

Sans être trop menaçant, le temps ne semblait pas non-plus d’une clémence démesurée. Il fallait oser… nous osâmes.

Rendez-vous fut donc donné directement sur site pour deux grimpeurs de Noblat, Éric et Pierre au départ de Limoges, et deux grimpeurs Tullistes, Flo et Jean-Ba au départ de Tulle.

Ainsi, de bon matin… vers onze heures, nous nous retrouvâmes sur le parking de la falaise. Le voyage se déroula sans difficultés, notamment pour nos deux grimpeurs noblatiens, bénéficiant d’une part, des très claires explications de Jean-Ba et d’autre part, de la parfaite connaissance de la région par Pierre…
-« Avec tes explications foireuses, on s’est paumés! » s’écria Éric, ravi de me voir en sortant de la voiture…

Bref! la journée de grimpe pouvait démarrer dans une ambiance joyeuse, à l’image du ciel tantôt couvert, tantôt… très couvert.

Rapidement nous enchaînames les voies de la terre promise :
Quelques 5b/c pour se chauffer… puis « La fille du vent » (5c), « Syran chérie » (6a), « Louisianne » (superbe voie aérienne de 40m en 5c),
Le mythique « Ratatrouille » (5c qui offre une vue imprenable sur le village et la cascade), « Que Dalle »(belle dalle en 6a+) et « Obsession » (6b qu’il conviendra de travailler dans le futur).

À noter pour les spécialistes, que la dalle en 6a+  d’Autoire, est une voie bien plus difficile que « L’oeil de Sauron » 6b en quatre longueurs des Calanques, qui reste pour tous, le 6b le plus facile de la Terre…

Pour notre grand plaisir, les rares grimpeurs présents au pied des voies ce jour là étaient des connaissances et amis grimpeurs du secteur de St Céré (Fred, Eric, Robin…), de Brive (Steph, Sonya, Cyrille…) où bien de Haute-Vienne (Fred, Julie, Christopher…).

En fin d’après-midi, la météo nous ayant finalement épargnés, comme à l’accoutumé, nous partageâmes quelques bonnes bières de l’amitié en compagnie de tous, dans une ambiance joyeuse.

Puis, sur la lancée, nous finîmes avec Fred à la pizzeria de St Céré, pour prolonger de quelques heures le plaisir d’être ensembles.

Autoire, on y retournera. Il nous reste encore quelques voies à conquérir…, des bières à partager… et des pizzas à dévorer…

– Jean-Ba –

Voir quelques photos

St Géry enfin

Pour notre deuxième tentative 2012 à St Géry la météo est cette fois favorable.

Jean-Ba et Flo ont battu le rappel, c’est donc une sortie multi-club bien sympathique, sont représentés : Tulle, Brives, St-Céré et St-Léo, on retrouve souvent les mêmes têtes.
Pour St Léo : Pierre, Thierry, Eric, Jean-Ba (mais est-il bien de St Léo ?) et Flo qui est bien de Tulle.

Rendez-vous fixé au secteur « Turlututu chapeau pointu » il fallait comprendre « Rocher pointu » secteur récent proposant de belles voies abordables. 5b, 5b+, 5c+, 6a, 6a+ on se régale avant la pause repas vers 15h, et oui, quand on attaque à 11h on peut pas s’arrêter à 12h.

Pour se finir nous explorons un secteur non répertorié sur le deuxième additif du troisième topo, ça évolue beaucoup aussi dans le Lot ! Plutôt coriace sur la digestion.

Nous décidons ensuite d’enrichir le commerce local en prenant notre boisson préférée au bar du village, ce n’est pas le bar à thon de Jean-Ba, ni le bar à canon pour Fred, c’est juste un bar rural.

Finalement, St-Géry c’est pas si loin il faudra revenir.

Les souvenirs de cette journée.