Archives par mot-clé : Lot

Milhac 2013, une belle sortie automnale

Départ à l’aube pour les 3 courageux grimpeurs Miaulétoux, Murielle, Pierre et Thierry, direction l’aire de covoiturage où nous rejoignent nos amis Tullistes. Égalité parfaite, 3 grimpeurs pour St Léo, 3 voitures pour Tulle.

Petite formalité obligatoire avant la grimpe, le passage par la boulangerie et la halte au café de St Julien ou Fred nous rejoint. C’est bon l’équipe inter-régionale est au complet, rendez-vous au pied des voies.

Les premières longueurs paraissent bien engagées tant le froid engourdi les doigts. Heureusement le soleil réchauffe rapidement le calcaire et chacun attaque allègrement dans son niveau et en tête s’il vous plait.

La pause déjeuner reste bien entendu un grand moment de convivialité avant que lutins ou trolls sortis de la grotte (Halloween oblige) n’envahissent la falaise déclanchant plus l’hilarité que la peur.

La présence des forts grimpeurs aptes à nous poser des moulinettes nous a également permis de nous faire plaisir dans des voies beaucoup plus dures tout au long de l’après-midi.

Rendez-vous est déjà pris pour une autre sortie commune avec nos amis Tullistes et c’est avec la traditionnelle tournée générale de bière et les premières gouttes de pluie que se termine encore une journée mémorable.

À nouveau, un grand merci aux deux organisateurs de cette sortie, Anne-Marie et Jean-Ba.

Voir quelques photos

Un autre compte-rendu de cette journée sur le blog de Tulle-grimpe.

Tulle grimpe
http://tulle.grimpe.over-blog.com/

 

Singeries à Saint-Géry

Le 22 juin, ce n’est pas la Saint-Jerry, ni la Saint-Tom d’ailleurs…
C’est la Saint-Alban et comme d’habitude, le temps n’est pas clément…

Bref! Nous décidons quand même d’aller grimper à Saint-Géry, et de nous retrouver comme à l’accoutumé, non loin de Sainte-Féréole, sur l’une des deux aires de co-voiturage,… que si t’es pas garé sur la deuxième, tu dois faire tout le tour du rond-point pour revenir à la première… Allez comprendre!

Bref! Nous nous retrouvons, comme toujours, quatre irréductibles sextogradistes affamés de caillou: Saint-Pierre, Saint-Thierry, Saint-Eric et Saint-JeanBa.

C’est vrai qu’il faut quand même avoir vraiment très faim pour aller là-bas à la Saint-Alban quand le ciel est blanc. Heureusement, Saint-Géry, ça commence toujours par un petit caf au caf du coin… même si t’es FFME.

Bref! On attaque la marche d’approche. La terre est humide, grasse et lourde. Aux semelles des chaussures elle s’accroche et le pied des voies paraît bien loin… Faut quand même rappeler que la veille, y’avait fête de la musique, et que de bon matin, certains de nos courageux ont encore un peu mal aux cheveux.

Bref! Au secteur du rocher pointu, turlututu chapeau pointu… On attaque les couennes avec une ardeur toute relative. « T’as un bac à droite » (5b) et « Brosse à bloc Simone » (5c+), oh! oh! elles sont bien coquines les voies en 5 à Saint-Géry.

Bref! L’échauffement est terminé, les choses sérieuses peuvent commencer. « La patagonie catalane » (6a+) et « On dirait le sud » (6a+). Où l’on découvre qu’avec un peu d’engagement et quelques mouvs physiques, le corps finit par s’éveiller. Il est déjà 14h00, et on termine la matinée avec « Buis Tony » (35m en 6a).

Bref! Après un casse croûte bien mérité, on change de secteur. On décide de grimper au Big Wall… même pas peur ! Même pas des moustiques qui à leur tour décident que c’est l’heure du pique-nique. Comme y’a qu’nous dans le secteur, nous devenons des sandwichs, chips, et autres pompotes.

Bref! On reprend avec « Toit par la gauche » (6a+) et « Le bonheur est dans la voie » (6b). Pas facile après manger, mais quel plaisir de grimper dans des voies belles et longues…

Puis on termine avec « Tombe la chemise » (6a) et « Directissime » (6b+), où Pierre nous fait une sublime démonstration de mouvs techniques en fissure.

Bref! Après un nouveau passage au caf du village pour boire une bière, ou un Perrier menthe si t’as encore un peu mal aux cheveux, il est temps de rentrer dans nos chaumières, et de se promettre que des belles journées comme celle-là, on en fera d’autres.

Au fait, à la Saint-Alban à Saint-Géry il n’a pas plu…

— JeanBa —
[B.E. (Basque Enervé)]

Voir quelques photos

Pour aller à Autoire, la météo faut y croire…

Malgré une météo toujours chaotique, et au prix d’un énorme travail de motivation des troupes, nous avons réussi à nous retrouver à Autoire le samedi 4 mai à quatre, pour tenter une journée de grimpe.

Sans être trop menaçant, le temps ne semblait pas non-plus d’une clémence démesurée. Il fallait oser… nous osâmes.

Rendez-vous fut donc donné directement sur site pour deux grimpeurs de Noblat, Éric et Pierre au départ de Limoges, et deux grimpeurs Tullistes, Flo et Jean-Ba au départ de Tulle.

Ainsi, de bon matin… vers onze heures, nous nous retrouvâmes sur le parking de la falaise. Le voyage se déroula sans difficultés, notamment pour nos deux grimpeurs noblatiens, bénéficiant d’une part, des très claires explications de Jean-Ba et d’autre part, de la parfaite connaissance de la région par Pierre…
-« Avec tes explications foireuses, on s’est paumés! » s’écria Éric, ravi de me voir en sortant de la voiture…

Bref! la journée de grimpe pouvait démarrer dans une ambiance joyeuse, à l’image du ciel tantôt couvert, tantôt… très couvert.

Rapidement nous enchaînames les voies de la terre promise :
Quelques 5b/c pour se chauffer… puis « La fille du vent » (5c), « Syran chérie » (6a), « Louisianne » (superbe voie aérienne de 40m en 5c),
Le mythique « Ratatrouille » (5c qui offre une vue imprenable sur le village et la cascade), « Que Dalle »(belle dalle en 6a+) et « Obsession » (6b qu’il conviendra de travailler dans le futur).

À noter pour les spécialistes, que la dalle en 6a+  d’Autoire, est une voie bien plus difficile que « L’oeil de Sauron » 6b en quatre longueurs des Calanques, qui reste pour tous, le 6b le plus facile de la Terre…

Pour notre grand plaisir, les rares grimpeurs présents au pied des voies ce jour là étaient des connaissances et amis grimpeurs du secteur de St Céré (Fred, Eric, Robin…), de Brive (Steph, Sonya, Cyrille…) où bien de Haute-Vienne (Fred, Julie, Christopher…).

En fin d’après-midi, la météo nous ayant finalement épargnés, comme à l’accoutumé, nous partageâmes quelques bonnes bières de l’amitié en compagnie de tous, dans une ambiance joyeuse.

Puis, sur la lancée, nous finîmes avec Fred à la pizzeria de St Céré, pour prolonger de quelques heures le plaisir d’être ensembles.

Autoire, on y retournera. Il nous reste encore quelques voies à conquérir…, des bières à partager… et des pizzas à dévorer…

– Jean-Ba –

Voir quelques photos

Du Boulou à Milhac

La semaine étant pluvieuse, nous renonçons à la Forge du Boulou qui n’aura pas le temps de sécher pour Milhac mieux exposé.
Rendez-vous ce dimanche 14 avril à St Hilaire pour Bernard, Pierre, Thierry, Éric et « dix ados qui ne sont jamais venu !!! ».
Nous retrouvons, Magali, Vincent et les enfants en terrasse à St Julien, Jean-Ba et Flo nous rejoignent sur place.

À Milhac, nous connaissons bien les voies, c’est appréciable pour une sortie de reprise.
Nous retrouvons les Tullistes, Brivistes et St Céré, il y a de la place pour tout le monde et l’on profite des moulinettes.
En fin de journée nous apportons notre participation au maintien du commerce rural au bistrot de St Julien.

Nous avons enfin bénéficié d’une belle journée, ce soir les coups de soleil seront nombreux.

Voir les photos

St Géry enfin

Pour notre deuxième tentative 2012 à St Géry la météo est cette fois favorable.

Jean-Ba et Flo ont battu le rappel, c’est donc une sortie multi-club bien sympathique, sont représentés : Tulle, Brives, St-Céré et St-Léo, on retrouve souvent les mêmes têtes.
Pour St Léo : Pierre, Thierry, Eric, Jean-Ba (mais est-il bien de St Léo ?) et Flo qui est bien de Tulle.

Rendez-vous fixé au secteur « Turlututu chapeau pointu » il fallait comprendre « Rocher pointu » secteur récent proposant de belles voies abordables. 5b, 5b+, 5c+, 6a, 6a+ on se régale avant la pause repas vers 15h, et oui, quand on attaque à 11h on peut pas s’arrêter à 12h.

Pour se finir nous explorons un secteur non répertorié sur le deuxième additif du troisième topo, ça évolue beaucoup aussi dans le Lot ! Plutôt coriace sur la digestion.

Nous décidons ensuite d’enrichir le commerce local en prenant notre boisson préférée au bar du village, ce n’est pas le bar à thon de Jean-Ba, ni le bar à canon pour Fred, c’est juste un bar rural.

Finalement, St-Géry c’est pas si loin il faudra revenir.

Les souvenirs de cette journée.

 

De St Géry à Milhac

Météo capricieuse ce samedi 14 avril, nous décidons de revoir nos objectifs à la baisse, Milhac est moins loin que St Géry pour passer la journée au bistrot à regarder tomber la pluie.

Bernard blessé au doigt déclare forfait nous sommes donc quatre, Betty, Jean-Ba, Thierry, Eric.

La descente sur Brive dans un épais brouillard ne nous rend pas optimistes, rendez-vous sortie 49 avec Jean-Ba qui sort presque du lit.

Milhac est le spot des limougeauds motivés, nous retrouvons au pied de la falaise Bruno Martin et ses étudiants puis trois jeunes du LEC.

Le soleil et les nuages vont alterner toute la journée, polaire, pas polaire, trois gouttes, pas une de plus, vite sèches.

Quelques voies classiques en échauffement puis Jean-Ba envoie Thierry au massacre dans « Max » 5c+, notre coach est d’humeur taquine aujourd’hui !

En tête, en moule ou en spectateur, nous découvrons de nouvelles voies, « Cliff story », 5c engagé, « Poussière d’ange », 6a super fin, « Les faits pervers du petit blanc », 5c sortie gros 6b (quelle misère).

Pour finir, Eric dévore « la casse dalle de fourmi » 6b, Jean-Ba increvable, se déchaîne dans « Streap cliff », 6c+.

Après toutes ces voies, un peu coquines, très coquines ou trop coquines, l’heure de la bière bien méritée arrive enfin.

Sur le chemin du retour, les averses qui tombent à gauche et à droite nous rappellent que pour cette fois les dieux de la météo étaient avec nous.

Photos de cette journée