Archives par mot-clé : compte-rendu

2015 dans le rétroviseur

18 janvier : Rencontres de St Léo.

Comme tous les ans nous avons reçu les clubs des environs. C’est pas de la falaise mais vu le succès c’est toujours une grande journée de grimpe dans une ambiance conviviale.

8 mars : Milhac

Participants : Murielle, Christopher, Pierre, Stéphane, Vincent. Sortie classique de début de saison, le temps de se remettre en confiance, on y fait souvent les mêmes voies.

4 au 6 Avril : Grandes voies dans les gorges de la Jonte.

Samedi, le trajet occupe toute la matinée, arrivée par une route étroite et acrobatique au gîte dans un petit village magnifique. L’après midi nous faisons quelques voies d’une longueur.

Dimanche, il ne fait pas bien chaud, Éric et Thierry partent dans « plaisir de cocagne » Pierre, Christopher et Vincent, Stéphane et Guillaume se lancent dans « le bitard ». Pour Vincent c’est la première sortie falaise, il renonce, impressionné après la première longueur. Même pas fatigués Stéphane et Guillaume enchaînent les deux premières longueurs de « Julie la frousse » en fin de journée.

Lundi, Éric et Thierry emmènent Vincent dans « Zébulon », la voie est facile Éric en tête, Thierry pilote Vincent en flèche, cette fois Vincent va au sommet et redescend sans problème. Le reste de l’équipe va se perdre dans le secteur « Révérend » , probablement « les misérables » pour Stéphane et Guillaume et pour Pierre et Christopher une partie de « le révérend » plus « Cayenne » ?

14 au 17 mai : Encore la Jonte.

Un stage terrain d’aventure était organisé dans le massif du Caroux par Joël du Comité Régional. Vu la météo agitée nous renonçons à ce projet et après avoir longtemps hésité sur la moins mauvaise destination, nous retournons à la Jonte. Cette fois l’équipe est composée d’ Émilie, Pierre, Stéphane, Thierry et Éric. Le minibus du foyer rural permet le transport de tous avec quantité de matériel car cette fois c’est au camping.

Vendredi, temps médiocre nous faisons des voies d’une longueur, repas du soir au resto.

Samedi, nous partons en deux cordée dans « la diagonale du gogol » Thierry et Éric profitent de l’échappatoire de la troisième longueur, pas de regret car Stéphane a bien souffert sur la fin.

Dimanche, Éric, Émilie et Thierry font « le bitard » un peu retardés par un abruti qui refuse de partager les relais.

Stéphane et Pierre  s’attaquent à « l’arrête ouest » mais redescendent après la première longueur gagnés par le doute.

20 – 21 juin : Le Céou.

Comme c’est la tradition, sortie familiale au Céou, participants trop nombreux pour être cités, on doit bien être vingt. Un peu de grimpe, beaucoup de bouffe et une belle dégustation de bières ramenées de Belgique par Christopher et Martial.

13 – 14 juillet : Sancy, vallée de Chaudefour.

Participants : Émilie, Murielle, Pierre, Stéphane, Martial, Éric.

Lundi, Crête de coq, voie « Le grand éperon » pour les uns, « Belle comme un litre » pour les autres. Il fait un soleil de plomb, les pieds fument dans les chaussons; arrivés au sommet nous traversons pieds nus pour rejoindre la ligne de rappels, c’est pas mieux les pieds brûlent sur la cendre volcanique.

Mardi, voie normale de la Dent de la Rancune, en trois cordées c’est un peu long, beaucoup d’attente au sommet pour les premiers mais la vue est tellement grandiose. Martial parlera longtemps du pas clé en 6a de la voie.

04 Octobre : Jupille.

Le CAF Guéret invite tous les clubs des environs à Jupille, nous sommes obligés de participer, notre ami Dédé se vexerait ! Peu de candidats pour cette sortie pourtant proche, Martial, Vincent, Éric. Il y a de nombreux grimpeurs de plusieurs clubs, une high-line est tendue en travers de la combe, les équilibristes poussent des hurlements et un drone bourdonne en filmant leurs exploits. C’est un peu la foire du trône, pour trouver une voie libre, nous attaquons la fameuse voie en cinq longueurs dont Dédé nous parle depuis longtemps.

Selon l’itinéraire choisi, il y a quelques passages intéressants et d’autres plus montagne, c’est un bon entraînement pour les grandes voies. La descente par le sentier escarpé est quand même bien pratique.

10 – 11 Octobre : Forges du Boulou et Le Breuil.

WE en Périgord organisé par Émilie qui propose un hébergement sur place. Nous ne sommes pas tous disponibles pour les deux jours.
Samedi, Émilie, Stéphane et Martial grimpent au Boulou, Stéphane sort une 6a+.

Dimanche, Émilie, Martial, Vincent , Éric et Betty grimpent au Breuil, site intéressant comparable à Milhac.

15 Novembre : Le Fournet.

Il fait un super beau temps, nous avons des envies de nouveauté, nous allons essayer le site du Fournet près de Brive dont nous avions entendu parler. L’équipe est composé de Kévin, Martial, Vincent, Thierry, Éric et Betty. Après quelques errements, nous trouvons le parking puis le site. Petit site sympa et bien exposé pour une belle journée d’hivers, les voies sont pas cadeaux, les départs déversants et le calcaire agressif, nous réalisons toutes les voies à notre portée, le reste est plus cher.

20 Décembre : Milhac.

L’hiver ne se décide pas à arriver, on fini la saison comme on l’à commencé, en route pour Milhac. Murielle, Kévin, Stéphane, Vincent, Éric et Betty ont tiré les rois au pied de la falaise après une belle journée de grimpe.

Bilan de la saison 2015, nous sommes parvenu à concilier des sorties régulières en falaise (ce qui est quand même le but d’un club d’escalade) et une intense activité d’équipement sur le site de La Gance. Trois sorties en grandes voies ont marqué cette année, c’est une première pour le club.

Pour aller à Autoire, la météo faut y croire…

Malgré une météo toujours chaotique, et au prix d’un énorme travail de motivation des troupes, nous avons réussi à nous retrouver à Autoire le samedi 4 mai à quatre, pour tenter une journée de grimpe.

Sans être trop menaçant, le temps ne semblait pas non-plus d’une clémence démesurée. Il fallait oser… nous osâmes.

Rendez-vous fut donc donné directement sur site pour deux grimpeurs de Noblat, Éric et Pierre au départ de Limoges, et deux grimpeurs Tullistes, Flo et Jean-Ba au départ de Tulle.

Ainsi, de bon matin… vers onze heures, nous nous retrouvâmes sur le parking de la falaise. Le voyage se déroula sans difficultés, notamment pour nos deux grimpeurs noblatiens, bénéficiant d’une part, des très claires explications de Jean-Ba et d’autre part, de la parfaite connaissance de la région par Pierre…
-« Avec tes explications foireuses, on s’est paumés! » s’écria Éric, ravi de me voir en sortant de la voiture…

Bref! la journée de grimpe pouvait démarrer dans une ambiance joyeuse, à l’image du ciel tantôt couvert, tantôt… très couvert.

Rapidement nous enchaînames les voies de la terre promise :
Quelques 5b/c pour se chauffer… puis « La fille du vent » (5c), « Syran chérie » (6a), « Louisianne » (superbe voie aérienne de 40m en 5c),
Le mythique « Ratatrouille » (5c qui offre une vue imprenable sur le village et la cascade), « Que Dalle »(belle dalle en 6a+) et « Obsession » (6b qu’il conviendra de travailler dans le futur).

À noter pour les spécialistes, que la dalle en 6a+  d’Autoire, est une voie bien plus difficile que « L’oeil de Sauron » 6b en quatre longueurs des Calanques, qui reste pour tous, le 6b le plus facile de la Terre…

Pour notre grand plaisir, les rares grimpeurs présents au pied des voies ce jour là étaient des connaissances et amis grimpeurs du secteur de St Céré (Fred, Eric, Robin…), de Brive (Steph, Sonya, Cyrille…) où bien de Haute-Vienne (Fred, Julie, Christopher…).

En fin d’après-midi, la météo nous ayant finalement épargnés, comme à l’accoutumé, nous partageâmes quelques bonnes bières de l’amitié en compagnie de tous, dans une ambiance joyeuse.

Puis, sur la lancée, nous finîmes avec Fred à la pizzeria de St Céré, pour prolonger de quelques heures le plaisir d’être ensembles.

Autoire, on y retournera. Il nous reste encore quelques voies à conquérir…, des bières à partager… et des pizzas à dévorer…

– Jean-Ba –

Voir quelques photos

Bussy en attendant l’hiver

Sortie en ordre dispersé ce dimanche 13 novembre à Bussy. Nous étions trois en matinée à profiter du soleil, Murielle, Thierry, Éric. Nous avons réalisé les voies classiques pour le plaisir.
[Voir Quelques photos]

Quatre et demi l’après-midi, à l’ombre avec le vent c’est beaucoup plus froid, Yann, Pierre et Robin, et les acharnés,Thierry, Éric.

Grosse séance dans les voies de la source, un 6b qui arrache les doigts.

Quelques voies impossibles pour Yann, fin de séance pour les autres.

Yann a oublié la bière dans le frigo, double ration la prochaine fois, heureusement Thierry est prévoyant !

Nouvelle escapade creusoise

23 Octobre 2011, nouvelle journée clémente et nouvelle sortie chez nos voisins creusois à Jupille.

Cette fois-ci, l’objectif est la face grande dalle de trois longueurs.

Échauffement en douceur pour commencer dans overdose puis seconde longueur calamity jane. Et là, surprise, on est au sommet et pas d’autre choix que de redescendre sur l’un des deux relais. Pas grave, de toute façon c’est l’heure du casse-croute.

L’après midi, retour sur la dalle avec l’ascension de ok corral.

Tout va bien, le cadre est magnifique, le soleil réchauffe fort et une fréquentation quasi-nulle (un petit groupe du CAF de Guéret dans les voies à côté).

dernière voie pour la journée

 

Grand moment de solitude pour Thierry

La dernière voie la B.M me donnera bien du fil à retordre.

Malheureusement les journées raccourcissent vite et il faut déjà penser au retour, non sans avoir goûté les châtaignes grillées qu’ont préparées nos amis du CAF.

Une sortie très agréable qu’on voudrait bien voir renouveller avec plus de grimpeurs du club

Voir la galerie complète des photos

Participants : Éric, Betty et Thierry

Jupille le 16 octobre

Finalement après de longues négociations, j’ai réussi à réunir quatre grimpeurs pour aller à Jupille, je vous assure qu’il faut être motivé !

Certains participaient aux bureaux de vote des primaires, ils sont excusés et même remerciés.

Étaient donc présents, Murielle et Yves en toute petite forme sortant d’une « grippe », Betty et Eric.
Temps exceptionnel pour la saison presque trop chaud sur la falaise, les reflets des feuillages d’automne sur le lac étaient vraiment magnifique.

Nous avons réalisé de belles voies avec quelques pas diaboliques en 6a, je vous épargne les commentaires sur le casse-croute et les bières au bord de l’eau ça serait de la provocation, bref, une bien belle journée.

Connaissant mieux aujourd’hui Jupille, je pense que c’est un site intéressant mais mal adapté aux sorties initiation, le rocher très fracturé permet peu de moulinettes, pour épargner les cordes le grimpeur de tête doit assurer son second du haut et il faut redescendre en rappel, il faut donc des cordées homogènes et compétentes. Voilà un beau programme pour nos initiateurs !

D’autres photos dans la galerie

Autoire : Quelle sortie !

L’invitation de Jean-Ba, l’organisateur était on ne peut plus explicite : Autoire est un site splendide où les voies faciles sont assez rares (on grimpe très rapidement dans le 6). Pour autant, il ne faut pas s’interdire de venir grimper, admirer la beauté du paysage ou encore randonner une partie de la journée dans le magnifique cirque, au pied de la cascade.
hé bien, c’était parfait.

Départ matinal pour les 4 volontaires du jour. Rendez-vous au parking de Loubressac où doit nous rejoindre Jean-Ba et sa copine Flo. À croire que l’itinéraire a vraiment été optimisé (à peine 2 heures) puisque nous sommes un peu en avance. C’est donc par la visite d’un des plus beau village de France que débute notre sortie Lotoise. En résumé, c’est un village magnifique, un panorama superbe. La journée commence bien. Juste le temps d’achever la visite avant d’être rejoint par nos Tullistes, ponctuels malgré les abus nocturnes.

Le cadre du site d’Autoire est exceptionnel, vaste cirque coupé par une cascade et débouchant sur le village d’Autoire au loin. 15mn d’approche et le ton est donné. Julien part avec les Corréziens pour un échauffement musclé pendant que les autres attaquent doucement dans « Les écoliers » (4+) et « L’école buissonnière » (4+).

Notre coach nous avait préparé un programme élaboré de voies de difficulté croissante ; (il faut quand même se balader d’un secteur à l’autre pour trouver des voies pour nos modestes niveaux).

À l’heure de l’apéritif, passage sur le secteur de l’éperon avec 2 superbes voies posées par Éric et Jean-Ba (« I’m happy » (5b) et « That’s all folks » (5+)). Une petite pause lors de la rencontre avec les grimpeurs locaux (Laurence, Patrick, Fred …) qui soit dit en passant ne sont pas avares de conseils. Encore un grand coup de chapeau pour leur gentillesse. Les filles nous laissent les 2 voies suivantes « La fille du vent » (5+) et « Siran Chérie » (6a+) qui permettent d’apprécier le travail des ouvreurs sur l’arête.

« A ras d’la tuf » (5+) va donner bien du fil à retordre à Éric avant que la journée ne se termine dans une ambiance bien aérienne avec départ sur vire pour la dernière voie « Louisiane » (5+) longue d’une trentaine de mètres.

Du moins grimpeur au plus affuté, chacun a pu trouver sa voie dans une ambiance très sympathique et au milieu d’un décor magnifique. Pour la tenue des stats, mention particulière à Éric qui a réussi à faire l’intégralité des 8 voies proposées.

La remontée au parking où nous attend la traditionnelle « Goudale » que Betty a réussi à garder au frais (en faisant suivre la glacière tout au long de la journée) conclu cette belle journée.

En résumé, cette journée est à classer dans les grands moments de bonheur et la seule pensée qui hante nos esprits est de revenir pour essayer au moins LA voie qu’on a pas eu le temps d’aborder : « Ratatrouille »

Encore merci à Jean-Ba pour son encadrement.

Participants : Betty, Julien, Thierry, Éric