Tous les articles par Thierry

À la recherche du soleil pour un week-end

Suite aux prévisions météo franchement mauvaises annoncées pour ce week-end du 14 juillet sur l’Auvergne, c’est décidé, on met le cap complètement au sud et tant pis si on doit souffrir de la chaleur sur les sites exposés plein sud de l’Ariège.

Départ samedi matin 8 heures sous les « averses éparses » pour 5 braves miaulétoux accompagnés de Guillaume, parti quelques 4 heures plus tôt de la Sarthe pour passer le week-end avec nous. La route est longue et c’est enfin sous le soleil en début d’après-midi que l’on installe notre camp de base au camping de Surba. Les plus rapidement installés s’occupent du ravitaillement pour les 3 jours. Du côté de l’intendance, on peut dire que l’équipe est rodée, les glacières sont rapidement complétées, tant en solides qu’en bières pour tenir ce long séjour.

Ensuite, direction Bédeilhac pour une « petite » marche d’approche vers le secteur « Le Papy » (enfin compter quand même une bonne heure de marche). Là, chaque cordée va pouvoir réviser tranquillement les manoeuvres de cordes et tester le caillou ariégeois sur les voies de 2 ou 3 longueurs.

Inutile de refaire la soirée type du grimpeur moyen, tout va pour le mieux, on est complètement prêt pour la rude journée du dimanche qui nous attend et chacun rejoint son couchage pour une bonne nuit.

Dimanche matin, après un copieux déjeuner, retour sur Bédeilhac et le site du Calames pour affronter les grandes voies dans le secteur du « pilier des cathares ». L’objectif est simple, grimper en 6 ou 7 voies jusqu’au sommet; par contre, vu d’en bas on se demande bien comment on va passer cette succession de toits et de dévers, il s’agit de trouver le bon itinéraire sachant que la végétation est luxuriante et que les plaquettes sont bien espacées.

Les « PÈRES TRANQUILLES » sont facilement surmontées par Éric et Muriel pendant que Pierre et Thierry sont contraints de faire demi-tour après la première longueur dans le « PILIER DES CATHARES » (ben woui, on a attendu le 1er relais pour regarder le topo et mesurer la difficulté 😉 Pendant que Pierre et Thierry repartent dans les « PÈRES TRANQUILLES », Stéphane et Guillaume se font les pires frayeurs dans la belle « Riobi » (point d’assurage oublié, erreur d’itinéraire dans la végétation, cohabitation forcée avec une couleuvre lovée sur la corde, etc). Bref, l’après-midi est déjà bien entamée quand on se retrouve enfin tous sur l’arête sommitale. La traversée vers les ruines du château cathare et la descente par le chemin escarpé qui nous ramène au parking marquant la fin de notre belle journée de grimpe n’est pas une longue balade tranquille. On passera les détails sur la soirée qui s’ensuit qui sera conforme à une soirée de grimpeurs.

Lundi matin personne n’est pressé de sortir des duvets, il a plu toute la nuit et une averse chasse l’autre. Bref, le petit déjeuner se prend à la terrasse couverte du camping et dure une bonne partie de la matinée. Enfin une éclaircie et c’est Pierre qui va lourdement insister pour qu’on emmène les sacs d’escalade pour faire la petite rando envisagée.

Direction le « Quiet de Sinsat » pour retrouver le soleil largement revenu; l’objectif est
de monter voir le départ de voies et qui sait avec un peu de chance grimpouiller un petit peu. À mi-chemin, les nuages nous rattrapent et on essuie une bonne averse. Pierre insiste, « mais on peut monter voir, c’est pas loin, il va faire beau… » ! Bon OK on monte jusqu’au secteur GR4B+. La calcaire a séché, le soleil brille, va pour la grimpe…

On ne change pas l’équipe des jeunes, Stéphane et Guillaume partent dans SMILLA (la plus dure), Pierre et Muriel attaquent dans L’AMIE SERFOUETTE et Éric doit se contenter de faire équipe avec Thierry qui aujourd’hui refuse l’effort dans GR4B+.
Premiers constats pour Pierre et Éric partis en tête : « Là, si on est dans du 5b, va falloir revoir la cotation de la gance !!! » Effectivement la 1ère longueur n’est pas aisée (sauf pour nos 2 jeunes qui ne semblent pas souffrir outre mesure). On épargnera au lecteur les maintes péripéties de ce début d’après-midi, et ce n’est que
vers 16h que les 3 cordées sortent au sommet sous un soleil de plomb. La longue redescente par le sentier demande un maximum d’attention et ce n’est qu’au bout d’une bonne heure d’efforts qu’on se retrouve au bord de l’Ariège pour un bon bain de pied et surtout un bon casse croûte.

Toutes les bonnes choses ont une fin et il faut maintenant songer à repasser par le camping pour plier tout le matériel et recharger les véhicules avant la longue route qui nous attend pour rejoindre le limousin.

Finalement, on a passé un week-end super agréable pendant lequel la pluie a su être présente mais sans jamais nous empécher de grimper. Un grand merci à chaque participant pour les bons moments passés ensemble dans la bonne humeur et pensons déjà à l’organisation d’une nouvelle édition.

Pentecôte en falaises

Fin mai, Fred nous accompagnait à Bussy pour observer les jeunes poussins de faucon pèlerin et parfaire notre connaissance des divers oiseaux que l’on peut rencontrer dans notre région. En fin de semaine dernière, c’est Stéphane de la SEPOL qui nous confirmait que les jeunes étaient maintenant envolés. Samedi après midi, direction Bussy pour enlever l’ensemble des protections mises en place au printemps (affiches, rubalise, boulons…)

Après ce travail ingrat, place à la grimpe pour le plaisir. Le site ne sera nettoyé que fin juin avac les collègues du CAF mais l’ensemble des voies sont encore correctes. La surprise de l’après-midi a été la découverte du nid de grand corbeau que Stéphane nous avait signalé.

Dimanche, on ne change pas une équipe qui gagne et c’est la direction de Brive que nous prenons pour faire une petite sortie au cirque de Ladoux. Échauffement dans le secteur école avant de passer aux choses sérieuses avant le casse croute et la sieste bien méritée.
L’après-midi sera consacrée à 2 voies particulièrement exigentes physiquement : le hiboux 5c+ et sa voisine en 6a.

Et le lundi me direz vous ? Retour à la mine de la Gance pour une petite séance nettoyage et l’installation des relais. Ensuite, on peut essayer les nouvelles voies en toute sécurité, donc une petite séance de grimpe pour garder la forme.

Il va sans dire que ces 3 jours autour des activités de grimpe n’aurait pas pu se faire sans la complicité de monsieur soleil et de madame bière fraiche.

les acteurs : Éric, Pierre, Murielle et Thierry

Sortie ados

Ce matin du dimanche 18 mai, rendez-vous avec les ados pour la première sortie escalade de l’année. C’est au site du verger à Bourganeuf que Pierre et Pascal retrouvent leurs grimpeurs.

L’après midi ils seront rejoints par les deux plus jeunes du club du groupe des débutants. Après les rappels des consignes de sécurité et l’installation des moulinettes par les initiateurs, chacun a pu découvrir de nouvelles sensations sur le rocher parfaitement équipé.

Une bonne journée qui se terminera vers 17h dans la bonne humeur et avec une météo bien clémente.

Un grand merci aux parents qui ont accompagné pour la plus grande réussite de cette journée.

Voir les photos du papa d’Aloïs dans la galerie.

Actualités falaises de la Haute-Vienne

Comme chaque printemps, un couple de faucons pélerin couve à Bussy. Une opération conjointe avec la SEPOL a été menée samedi dernier pour mettre en place la signalisation d’interdiction temporaire de la grimpe mais aussi du stationnement des randonneurs au sommet du site.

Le site de Jupille est également fermé aux grimpeurs durant la nidification là-aussi de couples de faucons pélerin. André a mis en place les panneaux dans le village et sur le site.

Enfin, une bien triste nouvelle concernant le site de Rocherolles où nos collègues du LEC ont découvert que des vandales n’ont pas trouvé d’autres occupations de de casser les chaines des relais et voler les maillons rapides. Prudence donc si vous grimpez par là-bas en attendant que les voies soient remises en état.

Rencontres escalade inter clubs à St-Léonard

Ce dimanche 26 janvier, le club d’escalade des Grimpeurs de Noblat avait invité les autres clubs de la région pour une rencontre conviviale à la Halle des sports.
Cette rencontre a permis aux autres grimpeurs adultes et jeunes autonomes de découvrir ou redécouvrir la structure artificielle de St-léonard.

Au programme de 10h à 17h, grimpe, grimpe, et … grimpe pour une quarantaine de grimpeurs venant des clubs de Limoges (LEC, et CAF), St-Germain les Belles (AIR Escalade), Bourganeuf, et Aixe sur Vienne (Aixe ‘calade) qui se sont succédés sur le mur, et on pu découvrir les nouvelles voies de 2014.

Ce moment permet à tous d’échanger sur les pratiques de chacun, les sites naturels de grimpe, programmer d’autres rencontres,… et de mieux se connaître.

Nous remercions la municipalité de St-Léonard pour nous avoir permis l’accès à la halle des sports afin d’organiser cette journée.

– Marie Charlotte –