Pour aller à Autoire, la météo faut y croire…

Malgré une météo toujours chaotique, et au prix d’un énorme travail de motivation des troupes, nous avons réussi à nous retrouver à Autoire le samedi 4 mai à quatre, pour tenter une journée de grimpe.

Sans être trop menaçant, le temps ne semblait pas non-plus d’une clémence démesurée. Il fallait oser… nous osâmes.

Rendez-vous fut donc donné directement sur site pour deux grimpeurs de Noblat, Éric et Pierre au départ de Limoges, et deux grimpeurs Tullistes, Flo et Jean-Ba au départ de Tulle.

Ainsi, de bon matin… vers onze heures, nous nous retrouvâmes sur le parking de la falaise. Le voyage se déroula sans difficultés, notamment pour nos deux grimpeurs noblatiens, bénéficiant d’une part, des très claires explications de Jean-Ba et d’autre part, de la parfaite connaissance de la région par Pierre…
-« Avec tes explications foireuses, on s’est paumés! » s’écria Éric, ravi de me voir en sortant de la voiture…

Bref! la journée de grimpe pouvait démarrer dans une ambiance joyeuse, à l’image du ciel tantôt couvert, tantôt… très couvert.

Rapidement nous enchaînames les voies de la terre promise :
Quelques 5b/c pour se chauffer… puis « La fille du vent » (5c), « Syran chérie » (6a), « Louisianne » (superbe voie aérienne de 40m en 5c),
Le mythique « Ratatrouille » (5c qui offre une vue imprenable sur le village et la cascade), « Que Dalle »(belle dalle en 6a+) et « Obsession » (6b qu’il conviendra de travailler dans le futur).

À noter pour les spécialistes, que la dalle en 6a+  d’Autoire, est une voie bien plus difficile que « L’oeil de Sauron » 6b en quatre longueurs des Calanques, qui reste pour tous, le 6b le plus facile de la Terre…

Pour notre grand plaisir, les rares grimpeurs présents au pied des voies ce jour là étaient des connaissances et amis grimpeurs du secteur de St Céré (Fred, Eric, Robin…), de Brive (Steph, Sonya, Cyrille…) où bien de Haute-Vienne (Fred, Julie, Christopher…).

En fin d’après-midi, la météo nous ayant finalement épargnés, comme à l’accoutumé, nous partageâmes quelques bonnes bières de l’amitié en compagnie de tous, dans une ambiance joyeuse.

Puis, sur la lancée, nous finîmes avec Fred à la pizzeria de St Céré, pour prolonger de quelques heures le plaisir d’être ensembles.

Autoire, on y retournera. Il nous reste encore quelques voies à conquérir…, des bières à partager… et des pizzas à dévorer…

– Jean-Ba –

Voir quelques photos