Archives de catégorie : Les sorties nature

Les souvenirs des sorties club…

Sortie automnale à Jupille

Suite à l’invitation du club alpin de la Creuse, nous étions 3 grimpeurs de Noblat (Isabelle, Murielle et Thierry) à nous retrouver ce dimanche à 10h, sur la place de Saint-léonard, pour covoiturer. Certains ont eu la malchance de tomber malade ce jour là, n’est-ce pas Antoine !

Thierry nous pilote jusqu’au site d’escalade de Jupille, site remarquable dans les gorges de la Creuse, règlementé par un arrêté préfectoral de protection de biotope. Ce site est exposé plein sud avec des rochers de gneiss qui surplombent le lac artificiel retenu par les Chézelles.

Arrivés sur place, nous sommes accueillis à bras ouverts par les creusois. Comme toujours Thierry grimpe en tête pour nous installer les cordes. Murielle est embarquée pas Dédé et Jean-Pierre pour effectuer une 5c « Vol au-dessus d’un nid de faucon » avec descente en rappel. Isabelle et Thierry enchainent les 5b et 5c (« Capoeira », « la trompeuse terreuse »…)

Déjà, les creusois manifestent famine et annoncent la pause casse-croûte. Il fait un temps splendide, installés au bord de l’eau, sous l’œil du grand corbeau qui s’est fait entendre dans la matinée, nous nous sustentons. Un sympétrum (joli libellule rouge) vient nous rendre visite. Isabelle regrette de ne pas avoir pris son maillot de bain. Alors qu’émerge l’envie d’une sieste au soleil, Dédé bat le rappel pour reprendre les activités.

Isabelle est en pleine forme et nous fait une remarquable démonstration technique avec apposition des paumes de mains et jeux de talon. Thierry et Murielle partent sur une 6a avec des passages en dûlfer.

En fin de journée Murielle veut se finir les bras dans « la dalle de lierre ». Sous les encouragements et après avoir bataillé dur, elle sortira la voie.

Cette magnifique journée se clôture par le partage d’un verre de l’amitié (bière, cidre, chocolat, gâteaux, brioches) Les creusois savent bien recevoir. Nous les remercions chaleureusement pour leur invitation et assurons que nous reviendrons bientôt.

[Merci également à Murielle pour ce sympatique compte-rendu]

Sortie ados

Ce matin du dimanche 18 mai, rendez-vous avec les ados pour la première sortie escalade de l’année. C’est au site du verger à Bourganeuf que Pierre et Pascal retrouvent leurs grimpeurs.

L’après midi ils seront rejoints par les deux plus jeunes du club du groupe des débutants. Après les rappels des consignes de sécurité et l’installation des moulinettes par les initiateurs, chacun a pu découvrir de nouvelles sensations sur le rocher parfaitement équipé.

Une bonne journée qui se terminera vers 17h dans la bonne humeur et avec une météo bien clémente.

Un grand merci aux parents qui ont accompagné pour la plus grande réussite de cette journée.

Voir les photos du papa d’Aloïs dans la galerie.

Singeries à Saint-Géry

Le 22 juin, ce n’est pas la Saint-Jerry, ni la Saint-Tom d’ailleurs…
C’est la Saint-Alban et comme d’habitude, le temps n’est pas clément…

Bref! Nous décidons quand même d’aller grimper à Saint-Géry, et de nous retrouver comme à l’accoutumé, non loin de Sainte-Féréole, sur l’une des deux aires de co-voiturage,… que si t’es pas garé sur la deuxième, tu dois faire tout le tour du rond-point pour revenir à la première… Allez comprendre!

Bref! Nous nous retrouvons, comme toujours, quatre irréductibles sextogradistes affamés de caillou: Saint-Pierre, Saint-Thierry, Saint-Eric et Saint-JeanBa.

C’est vrai qu’il faut quand même avoir vraiment très faim pour aller là-bas à la Saint-Alban quand le ciel est blanc. Heureusement, Saint-Géry, ça commence toujours par un petit caf au caf du coin… même si t’es FFME.

Bref! On attaque la marche d’approche. La terre est humide, grasse et lourde. Aux semelles des chaussures elle s’accroche et le pied des voies paraît bien loin… Faut quand même rappeler que la veille, y’avait fête de la musique, et que de bon matin, certains de nos courageux ont encore un peu mal aux cheveux.

Bref! Au secteur du rocher pointu, turlututu chapeau pointu… On attaque les couennes avec une ardeur toute relative. « T’as un bac à droite » (5b) et « Brosse à bloc Simone » (5c+), oh! oh! elles sont bien coquines les voies en 5 à Saint-Géry.

Bref! L’échauffement est terminé, les choses sérieuses peuvent commencer. « La patagonie catalane » (6a+) et « On dirait le sud » (6a+). Où l’on découvre qu’avec un peu d’engagement et quelques mouvs physiques, le corps finit par s’éveiller. Il est déjà 14h00, et on termine la matinée avec « Buis Tony » (35m en 6a).

Bref! Après un casse croûte bien mérité, on change de secteur. On décide de grimper au Big Wall… même pas peur ! Même pas des moustiques qui à leur tour décident que c’est l’heure du pique-nique. Comme y’a qu’nous dans le secteur, nous devenons des sandwichs, chips, et autres pompotes.

Bref! On reprend avec « Toit par la gauche » (6a+) et « Le bonheur est dans la voie » (6b). Pas facile après manger, mais quel plaisir de grimper dans des voies belles et longues…

Puis on termine avec « Tombe la chemise » (6a) et « Directissime » (6b+), où Pierre nous fait une sublime démonstration de mouvs techniques en fissure.

Bref! Après un nouveau passage au caf du village pour boire une bière, ou un Perrier menthe si t’as encore un peu mal aux cheveux, il est temps de rentrer dans nos chaumières, et de se promettre que des belles journées comme celle-là, on en fera d’autres.

Au fait, à la Saint-Alban à Saint-Géry il n’a pas plu…

— JeanBa —
[B.E. (Basque Enervé)]

Voir quelques photos

Enfin une journée printanière à Jupille

Les petits faucons à peine envolés, une belle journée annoncée, elles sont rares en ce mois de mai, nous fonçons, Pierre, Thierry et moi à Jupille ce dimanche 26 mai.
Il fait un petit vent frisquet, plus de nuages que d’éclaircies, le rocher est loin d’être sec, la végétation est abondante dans les fissures.

Peu de volontaires pour grimper en tête, on sacrifie donc le plus vieux, en cas de perte ça participera à l’équilibre des régimes de retraite.
En début d’après-midi arrivent nos amis CAFistes Creusois avec l’incontournable Dédé. Pierre, qui n’est pas sectaire, nous abandonne aussitôt pour grimper avec une charmante Creusoise.

Après l’ascension de l’obélisque par Calamity Jane et une belle descente en rappel, nous retrouvons tout le monde pour partager la boisson réconfortante, prévoyants, nous avons porté la quantité.

Voir quelques photos

Bussy libre

Après ceux de Jupille, ce sont les jeunes faucons de Bussy qui ont pris leur envol la semaine dernière. Quelques grimpeurs du club ont enlevé les panneaux d’interdiction et ont pu mesurer l’ampleur du nettoyage qu’il reste à faire. Retenez bien la date du 30 mai pour participer à cette opération avec nos collègues du CAF de Limoges et les copains de la SEPOL (Société pour l’Etude et la Protection des Oiseaux en Limousin).

Samedi 8 matin, Sylvie, Éric et Thierry ont retrouvé notre ami Fred de la SEPOL sur le site de Bussy pour une matinée studieuse de découverte et d’observation des oiseaux.

Pour aller à Autoire, la météo faut y croire…

Malgré une météo toujours chaotique, et au prix d’un énorme travail de motivation des troupes, nous avons réussi à nous retrouver à Autoire le samedi 4 mai à quatre, pour tenter une journée de grimpe.

Sans être trop menaçant, le temps ne semblait pas non-plus d’une clémence démesurée. Il fallait oser… nous osâmes.

Rendez-vous fut donc donné directement sur site pour deux grimpeurs de Noblat, Éric et Pierre au départ de Limoges, et deux grimpeurs Tullistes, Flo et Jean-Ba au départ de Tulle.

Ainsi, de bon matin… vers onze heures, nous nous retrouvâmes sur le parking de la falaise. Le voyage se déroula sans difficultés, notamment pour nos deux grimpeurs noblatiens, bénéficiant d’une part, des très claires explications de Jean-Ba et d’autre part, de la parfaite connaissance de la région par Pierre…
-« Avec tes explications foireuses, on s’est paumés! » s’écria Éric, ravi de me voir en sortant de la voiture…

Bref! la journée de grimpe pouvait démarrer dans une ambiance joyeuse, à l’image du ciel tantôt couvert, tantôt… très couvert.

Rapidement nous enchaînames les voies de la terre promise :
Quelques 5b/c pour se chauffer… puis « La fille du vent » (5c), « Syran chérie » (6a), « Louisianne » (superbe voie aérienne de 40m en 5c),
Le mythique « Ratatrouille » (5c qui offre une vue imprenable sur le village et la cascade), « Que Dalle »(belle dalle en 6a+) et « Obsession » (6b qu’il conviendra de travailler dans le futur).

À noter pour les spécialistes, que la dalle en 6a+  d’Autoire, est une voie bien plus difficile que « L’oeil de Sauron » 6b en quatre longueurs des Calanques, qui reste pour tous, le 6b le plus facile de la Terre…

Pour notre grand plaisir, les rares grimpeurs présents au pied des voies ce jour là étaient des connaissances et amis grimpeurs du secteur de St Céré (Fred, Eric, Robin…), de Brive (Steph, Sonya, Cyrille…) où bien de Haute-Vienne (Fred, Julie, Christopher…).

En fin d’après-midi, la météo nous ayant finalement épargnés, comme à l’accoutumé, nous partageâmes quelques bonnes bières de l’amitié en compagnie de tous, dans une ambiance joyeuse.

Puis, sur la lancée, nous finîmes avec Fred à la pizzeria de St Céré, pour prolonger de quelques heures le plaisir d’être ensembles.

Autoire, on y retournera. Il nous reste encore quelques voies à conquérir…, des bières à partager… et des pizzas à dévorer…

– Jean-Ba –

Voir quelques photos